Histoires en série Saison 3

Contre vents et marées, l’édition 2020-2021 d’Histoires en série a tenu bon pour les scolaires, et ce en attendant des jours meilleurs pour le grand public. Maintenir cette manifestation culturelle et théâtrale dans les collèges et lycées peut paraître peu ; c’est en réalité déjà énorme.

Énorme pour nos élèves, tout d’abord. Eux qui s’accrochent scolairement malgré le distanciel, le masque et la grisaille d’une vie sous couvre-feu. Pour nous, ensuite. Acteurs de la communauté éducative ou du monde culturel, pour qui rien ne vaut la présence physique et la transmission par la parole directe, une gestuelle dirigée ou la profondeur du regard.

Mercredi 27 et vendredi 29 janvier, les comédiennes Murielle Colvez (pour la partie lecture) puis Aude Denis (pour la partie atelier) sont donc parties à la rencontre de nos élèves pour jouer (et leur apprendre à jouer) des textes de l’auteur Sylvain Prudhomme. Avant de connaître la reconnaissance qu’on lui sait (Prix Fémina en 2019 avec Par les routes) Sylvain Prudhomme a produit une série d’écrits sur le vif, fruit d’une itinérance aux États-Unis en tant que journaliste pour le compte de la (regrettée) revue America. Le but de cette drôle d’errance en auto-stop le long des quelque 3 200 km de frontière entre les États-Unis et le Mexique ? Prendre des nouvelles du mur de Trump et de la question des migrants grâce à 30 automobilistes rencontrés au gré du hasard.

Et c’est précisément en s’appuyant sur une partie d’entre eux qu’Aude Denis et Murielle Colvez ont communiqué le plaisir de lire et de jouer à nos secondes 3 et premières STL et ST2S.

On vous laisse découvrir en images ces précieux moments de rencontre entre un texte et une audience, rendus possibles par l’entremise de nos deux comédiennes.

La lecture contée par Murielle Colvez le mercredi 27/01/2021 :

L’atelier de lecture à voix haute animé par Aude Denis le 29/01/2021 :

Se présenter oralement face aux autres en plus d’une minute et sans pouvoir utiliser le verbe être : un sacré défi !

Un autre exercice, écrit celui-là, consisté à pasticher des dialogues qui ont réellement eu lieu entre Sylvain Prudhomme (alors auto-stoppeur) et les automobilistes mexicains qui l’ont pris sur la route. Bravo à nos élèves qui ont réussi à entrer dans ce jeu de rôles chacun à leur manière. Voici ci-dessous quelques-uns de leurs écrits:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s